الكتب العلمية

La réhabilitation de Bab El Djabia – Complexité de conception et imprévus du terrain

The rehabilitation of Bab El Djabia - Complexity of design and unforeseen terrain

 

Dr. AZAZZA Hafiza Faculté d’Architecture et d’Urbanisme. Université Salah Boubenider. Constantine3. Nouvelle ville Ali Menjli Constantine. Algérie

– ” Download version ” pdf

 -First edition “2021” – Book – Pedagogical Contemplations and Thoughts on English Language Learning, Teaching, and Acquisition in the Libyan Environment

All rights reserved No part of this book may by reproducted. Stored in a retrieval System or tansmited in any form or by any meas without prior Permission in writing of the publishe
Democratic Arab Center
Résumé
Les tissus anciens sont -malgré leur vétusté- des entités très captivantes. Ce phénomène est amputable à leur caractère de lieu où s’exerce depuis des siècles « la rhétorique de la composition mineure, ses mécaniques de sédimentation, de substitution et de transformation ». Le centre historique de Constantine recouvre bien ses caractéristiques et depuis son érection en secteur sauvegardé en 2005, a vu accroitre sa convoitise par différents acteurs. C’est alors que la nécessité de corriger toutes ses anomalies s’est imposée avec une grande acquitté. Entre autres dispositions, le projet pilote de réhabilitation de la rue Mellah Slimane qui fut envisagé comme début du processus de correction du centre historique. L’espace Bab El Djabia est ensuite choisi comme échantillon réduit du projet pilote et devait dégager une méthode capable de conduire à une compréhension de l’architecture existante par la confection d’un projet test dont la réalisation sur terrain serait bénéfique à toute intervention de réhabilitation sur le centre historique. Ce projet commence donc avec deux maisons de Bab El Djabia scindées en quatre et choisies spécialement par leur situation en entrée au centre historique, leur état de vétusté avancé et leurs dimensions réduites pour permettre la maitrise de l’opération en un temps record. Le présent ouvrage retrace les dessous de ce projet qui se présente comme une analyse « à chaud » d’une première expérience appelée à être une référence méthodologique. D’abord, parce que le projet pilote doit établir la dialectique entre théorie / pratique, dans laquelle s’inscrit le projet d’une intervention sur le patrimoine historique, même s’il est difficile d’en prévoir l’issue et les effets, et ensuite parce qu’il devait servir d’alternative à l’échec des nombreuses tentatives antécédentes. Ainsi et en notre qualité de chef de projet, ce cadre nous a permis d’être impliquée dans la genèse de l’opération et d’en suivre toutes les étapes de sa maturation jusqu’à sa concrétisation. A travers ce parcours nous avons compris que le projet de réhabilitation doit combiner des préoccupations multiples et s’ouvrir à l’imbrication de plusieurs échelles pour acquérir son plein sens. Il doit reposer sur des savoirs situés à l’articulation du pratique et du théorique, car il passe obligatoirement par la lecture, l’analyse et l’évaluation approfondies des caractéristiques patrimoniales du centre historique avec lesquels il faudra recomposer la ville. Cette démarche prospective de l’armature urbaine permettra de faire apparaitre la logique structurelle du tissu, d’identifier ses composantes et de définir la relation entre tous les éléments intervenant dans sa formation pour mettre en place une logique rigoureuse de conception de plans de transformation réelle et réalisable sur terrain. Ensuite, que la réhabilitation doit se justifier par le fait que « le patrimoine n’existe que vivant », et sa progression dépend en partie de sa réhabilitation qui peut le détruire. Il s’agit dés lors de trouver des solutions qui adaptent à la vie moderne, qui dotent les espaces réhabilités des qualités comparables à celles des nouveaux. Bref de traiter le patrimoine d’une manière dynamique.
Abstract
Ancient fabrics are -despite their obsolescence- very captivating entities. This phenomenon is depending to their character of place where “the rhetoric of minor composition, its mechanics of sedimentation, substitution and transformation” has been exercised for centuries. The historic centre of Constantine recovers its characteristics well and since its erection as a protected area in 2005, has seen its covetousness increased by various actors. It was then that the need to correct all its anomalies was imposed with great acquittal. Among other provisions, the pilot project for the rehabilitation of Mellah Slimane Street was envisaged as the beginning of the process of correcting the historic centre. The Bab El Djabia space was then chosen as a small sample of the pilot project and was to provide a method capable of leading to an understanding of the existing architecture through the preparation of a test project whose realization on the ground would be beneficial to any rehabilitation intervention on the historic centre. This project starts with two houses of Bab El Djabia divided into four and specia
Publisher : Democratic Arab Center For Strategic, Political & Economic Studies

المركز الديمقراطى العربى

المركز الديمقراطي العربي مؤسسة مستقلة تعمل فى اطار البحث العلمى والتحليلى فى القضايا الاستراتيجية والسياسية والاقتصادية، ويهدف بشكل اساسى الى دراسة القضايا العربية وانماط التفاعل بين الدول العربية حكومات وشعوبا ومنظمات غير حكومية.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى