Research studies

Le rôle et l’implication stratégique des designers à l’épreuve de la pandémie du Coronavirus

 

Prepared by the researcher :  Khouloud Bouassida, enseignante chercheuse et docteur en sciences et technologies du design – Institut supérieur des arts et métiers de Sfax- Université de Sfax –Tunisie

Democratic Arab Center

Journal of cultural linguistic and artistic studies : Twenty-third Issue – March 2022

A Periodical International Journal published by the “Democratic Arab Center” Germany – Berlin.

Nationales ISSN-Zentrum für Deutschland
 ISSN  2625-8943

Journal of cultural linguistic and artistic studies

:To download the pdf version of the research papers, please visit the following link

 

Résumé

La communauté internationale des designers se mobilise dans le monde face à la pandémie du Coronavirus. Les conséquences négatives de la crise sanitaire sur la vie sociale, économique et culturelle, sollicitent les designers pour chercher des solutions adéquates face à cette crise brutale. Les designers se focalisent sur des projets et des initiatives originales, en proposant leur aide et leur savoir-faire pendant cette pandémie. Cet article nous permettra de saisir la nécessité du rôle des designers dans cette situation difficile de la crise sanitaire. Premièrement, on discerne la place capitale des designers dans la conception de matériel d’urgence en coopération avec des industriels. Ensuite, nous verrons l’anticipation des designers dans les bouleversements sociaux et économiques issus de la pandémie. Enfin, nous évoquerons le design comme moteur de mutations dans notre société face à des problématiques majeures pour limiter la propagation du virus : ce qu’on appelle « le design post-covid ».

Abstract

The international design community is mobilizing worldwide in the face of the Coronavirus pandemic. The negative consequences of the health crisis on social, economic, and cultural life call on designers to seek appropriate solutions to this severe crisis. Designers are focusing on original projects and initiatives, offering their help and know-how during this pandemic. This article will allow us to grasp the need for the role of designers in this challenging situation of the health crisis. Firstly, we discern the capital role of creators in designing emergency equipment in cooperation with manufacturers. Then, we will witness the anticipation of designers in the social and economic upheavals resulting from the pandemic. Finally, we will discuss design as a driver of change in our society in the face of major issues to limit the spread of the virus: This is what we call “post-covid design”.

Introduction

Depuis l’explosion de l’épidémie de coronavirus dans de  nombreux pays, les designers semblent engagés face à des décisions en s’impliquant dans des projets diversifiés. Les compétences et le savoir-faire des designers semblent importants dans cette période délicate. Face à cette crise sanitaire mondiale, les problématiques générées par le confinement, incitent les designers à réfléchir sur  la situation économique et sociale afin de trouver des solutions.  Des plateformes, des appels d’offre, des produits, des idées, des projets…. sont élaborés par des designers de plusieurs nationalités. Ainsi, on découvre le rôle légitime du designer dans sa société surtout face à des crises sanitaires.

Cet article vise à relever le rôle fondamental du designer dans les crises économiques et sanitaires dans le monde. Il souligne l’impact de la création des designers dans le soutien et la solidarité de la société. Le but est de valoriser le statut du designer face aux changements internationaux. Plusieurs questions sont évoquées dans notre étude :

  • Comment le designer peut-il s’investir dans la recherche des solutions pour cette crise sanitaire ?
  • Est ce que le designer peut-il trouver des idées et des aboutissements pour lutter contre cette pandémie ?
  • Est ce que le designer est-il capable de réagir face à cette pandémie à travers ses travaux et ses conceptions ?
  • Peut-on trouver des expériences réussies des designers dans le monde qui ont pu résoudre certains problèmes résulté de la pandémie ?

  • Des projets fleurissants : l’expérience des designers dans le monde pour lutter contre cette pandémie

Face au Coronavirus, l’alliance des designers et des collectifs de design sont mis en route pour mobiliser tous les efforts possibles. D’abord en Italie, le pays le plus touché d’Europe de cette pandémie, on voit l’hashtag Design Resistenza, trois journalistes milanais qui sont : Valentina Dalla Costa, Cristina Provenzano et Claudio Moltani, ont lancé leur plateforme virtuelle. Ils ont postulé des photos et des vidéos encourageant les diverses initiatives créatives en Italie.

Une autre initiative assez importante : c’est la collaboration entre un médecin de Brescia, Renato Favero et l’entreprise lombarde Isinnova, spécialisée dans l’impression numérique. Cette entreprise avait produit durant cette pandémie des valves imprimées en 3D pour des appareils respiratoires. Les designers dans cette entreprise, ont fourni leurs efforts d’une manière consistante pour aider les médecins et pour sauver des vies. Le brevet est aujourd’hui déployé en Espagne, aux Etats-Unis et avec les hôpitaux en France… Ce projet est très agissant face au manque du matériel médical (machines de respiration, matériel de ventilation automatique…)

   Figure N°1 : Des valves de respirateurs imprimées en 3D à Brescia, en Italie.

Cependant, la créativité des designers dans le monde ne s’arrête pas. En outre, on voit d’autres projets au moment de cette crise. La célèbre marque suisse de mobilier Vitra collabore avec les grands designers. Elle établit une série de talks en direct sur instagram afin de discuter de la situation du design dans le temps de la crise sanitaire.

De plus, Cédric Vasseur, un conférencier spécialisé en Intelligence Artificielle, a lancé sur Facebook avec beepmaster un appel aux solutions open source, réunissant des designers et des industriels. L’objectif de cette initiative dévoile des idées en rapport avec l’intelligence artificielle pour les utiliser afin de trouver des solutions face à cette crise. Par ailleurs, le graphiste Geoffrey Dorne, pendant le moment de confinement, a discuté dans son blog le projet développé par des ingénieurs belges de la boîte d’innovation 3D Materialise[1]. Ce projet montre l’ouverture des poignées de porte avec le coude à travers un dispositif spécial. Ce dernier est utilisé essentiellement dans les hôpitaux. En effet, les professionnels de santé ont clairement recommandé d’éviter le maximum de toucher, avec les mains, les surfaces communes telles que : les poignées de porte. Ces surfaces peuvent transmettre le coronavirus facilement aux individus. L’emploi de la technologie numérique et de l’impression 3D a vivement aidé les designers à développer leurs approches conceptuelles des produits au service de lutte contre la pandémie. « Le pouvoir de la 3 D fait que toute idée peut être mise en œuvre en moins de 24 heures, explique le CEO Fried Vancraen. Les gens n’ont pas à attendre des jours pour une pièce expédiée à l’autre bout du monde. Ils peuvent l’imprimer eux-mêmes ou partager les dessins avec leur usine d’impression 3 D locale.[2]»

Figure N°2 : dispositif d’ouverture de porte à travers le coude

Le fameux masque « Snorkeling Easybreath[3] » de Décathlon est reconçu, selon un modèle respiratoire pour les hôpitaux en y ajoutant un petit dispositif réalisé grâce à une imprimante 3D. Il couvre totalement l’ensemble du visage afin de se protéger contre le coronavirus surtout destiné pour les professionnels de santé.

Figure N°3 : le masque « Snorkeling Easybreath » de Décathlon

En Chine, pays d’où la pandémie est apparue, le designer célèbre Frank Chou a lancé le projet CREATE CURES. Il a inventé avec son collaborateur Pino Wang le « Time-Changong Handsanitizer[4] ». C’est un savon liquide qui change de couleur au bout de 30 secondes. Ce savon sert à laver les mains et il est en parallèle, un mouchoir multifonctionnel qui peut être modifié en masque à gaz de coton pour une utilisation d’urgence ou encore une lampe à rayons ultraviolets qui stérilisent le téléphone portable, les clés, le portefeuille…

Figure N°4 : Projet CREATE CURES : la lampe stérilisante

Alors que les bouteilles de gel hydroalcoolique sont obligatoires à l’entrée des espaces publics, le studio de design français Jean-Marc Gady a choisi de dédier ses concepts post-Covid aux secteurs de la restauration haut de gamme. On voit une fontaine de gel hydroalcoolique, des bandes signalétiques de distanciation corporelle  insérées dans le décor…. qui permettent aux visiteurs et aux travailleurs de se nettoyer directement les mains. Ce qu’on appelle le parcours sanitaire dans les espaces publics associé à un protocole sanitaire établi par l’Etat. Dans ce contexte, les graphistes ont participé dans cette campagne de solidarité par la conception des affiches de sensibilisation sur la transmission du coronavirus et des panneaux signalétiques de sécurité.

Figure N°5 : studio de design français Jean-Marc Gady

  • réaction rapide et concrétisation réelle des projets des designers face à la crise sanitaire

Développer les ressources disponibles, établir des stratégies de travail, concevoir des plans de travail, prototyper rapidement, réagir et partager le savoir – faire… contribuent à des initiatives réelles de la part des designers dans cette pandémie. Les designers ont disposé leurs efforts en participation avec les industriels, les ingénieurs et les professionnels de santé pour trouver les solutions efficaces.

  • – Recherche des idées et partage du savoir faire

En pleine pandémie, les designers cherchent des dénouements opérants. Ils doivent repenser leurs conceptions avec l’évènement exceptionnel de la crise sanitaire. Les produits design doivent approuver leur interaction face au défi de Covid-19.  Cette crise a exigé une régression sociale inédite, ce qui pousse les designers à rapprocher la distance sociale entre les individus à cause du confinement. Cette proximité est devenue un défi managérial pour les designers. Les idées et les réflexions des designers se multiplient et se diversifient pour souligner l’importance des valeurs culturelles des sociétés face à la crise. En effet, les designers ont démontré un niveau organisationnel cohérent au niveau de leurs savoirs faire avec les méthodes de travail multidisciplinaires. Ils repensent le « comment faire » et le « pourquoi » pour garantir une jonction culturelle et sociale par le biais de leurs conceptions. Les axes de réflexion tourment autour de  la lutte contre le sentiment de l’isolement et d’écartement engendré par le confinement. L’objectif des réflexions se fonde sur le fondement des liens de solidarité entre les différents acteurs de la société afin de sécuriser la santé communautaire des individus. De plus, ils cherchent à redonner du sens à l’ensemble de leurs activités post-covid et de mettre en valeur leurs conceptions face à cette pandémie.

La « pensée design[5] », en tant qu’une approche créative, sert à émerger de nouvelles opportunités pour les designers pour nouer des relations avec les industriels et les ingénieurs.  Ces opportunités stimulent l’imagination des designers pour trouver des solutions face à cette pandémie. La recherche des idées ne se limite pas aux produits et aux dispositifs. Mais, elle s’étend vers les procédures d’échanges et les stratégies de communication établies avec les autres intervenants. Les designers ont développé leur savoir-faire dans la recherche de solutions, la capacité à convertir les contraintes en opportunités, l’observation et la compréhension des besoins sanitaires. Ils ont fondé une méthode de pensée et une culture de l’innovation. Ils ont affronté les défis techniques, matériels et financiers pour résoudre les problématiques « il faut dépasser la norme par une « pensée design », « tout en un », définir et mettre en œuvre des solutions pertinentes, socialement acceptables et financièrement raisonnables, tout en reconstruisant de la confiance avec les acteurs, permettront de s’atteler à la conduite de changement.[6] ». On discerne  un mouvement éco-responsable dans le monde du design.  Les designers sont confrontés à leurs propres réflexions sur le monde socio-économique, afin d’éviter les dégâts de cette catastrophe sanitaire.

Figure N°6 : Schéma expliquant le processus de la pensée Design

2.2- Le prototypage rapide

Cette technique dévoile la création d’un prototype physique, avec lequel nous pouvons interférer. Elle nécessite la construction d’objets ou d’outils physiques simples, en utilisant du matériel très basique. Le but est de créer des conceptions et des produits dans un temps assez limité et avec une efficience suprême pour répondre aux besoins du marché au moment de la pandémie « Le but premier d’un prototype rapide n’est PAS de proposer une version finale d’une idée, simplement de la rendre concrète pour permettre des retours plus pertinents et d’en évaluer le potentiel.[7] ». Alors, le prototypage rapide désigne les techniques permettant de réaliser rapidement des maquettes de pièces ou d’assemblages grâce à des données 3D à travers une conception assistée par ordinateur. Ces pièces assemblées sont souvent construites par  des techniques de fabrication additive. Ainsi, le prototypage rapide est fait par l’impression 3D. Cette technologie facilite le travail des designers, mais le coût élevé restreint parfois son emploi par les entreprises. Cependant, ces dernières cherchent des coûts réduits dans la production des dispositifs servant à réduire le risque de covid 19. On discerne que le prototypage rapide offre une version finale pour les idées développées de la part des designers. La production finale sera complétée par les industriels qui collaborent avec les designers. Cette phase comporte des étapes essentielles comme : le testament de l’idée, l’exploration et l’application finale à travers des outils variés.

Le testament de l’idée s’applique, selon un modèle préalable pour vérifier le fonctionnement du produit conçu : machine de respiration, dispositif de stérilisation, masque…. La conception de ces dispositifs présente un processus itératif qui nécessite toujours de nombreux tests, d’évaluations et de rénovations avant d’aboutir à un produit final. Avec la technologie de l’impression 3D, le prototypage rapide permet de produire plus rapidement des prototypes et d’y ajouter des transformations. Grâce à la diversité de technologies et de matériaux, le prototypage rapide aide les designers et les ingénieurs pour améliorer la qualité de prototype dans la lutte contre le coronavirus, depuis les tests d’authentification jusqu’à la production.

La phase de l’exploration est la vérification de la réalisation de l’idée dans la maquette. Ainsi, le designer peut avoir recours à des modifications qui permettent d’améliorer sa conception pour le dispositif final. Cette étape permet de cadrer la modélisation du produit en accord avec les contraintes exigées par le marché et l’industriel et en questionnant les idées préconçues. Elle s’appuie sur un travail d’observation des utilisations et de veille technologique et concurrentielle. Aussi, elle se fonde sur l’étude des besoins sanitaires du marché face à la pandémie.

  • L’adaptabilité

La pandémie a incité la créativité des designers. Certains ont dû inventer dans l’urgence pour défendre les droits légitimes de survivre, quand d’autres ont répondu aux besoins impératifs du marché. Les designers devront interagir pour faire face aux enjeux, aux changements et à l’évolution des conditions de marché post – covid. L’ensemble des designers ont réussi à s’adapter leurs conceptions au contexte incessant de la pandémie. Les entreprises réfléchissent à la manière dont les idées de design à court terme peuvent s’adapter sur le long terme. Pour relancer l’activité économique face aux conséquences de la pandémie, le design a dû s’accorder à des propositions simples, rapides et peu coûteuses. Les entreprises tentent de trouver des solutions plus esthétiques et hygiéniques dans la lutte contre le virus. Pour adapter leurs productions progressivement aux besoins sanitaires, la flexibilité des designers s’aperçoit  dans la prise en considération de la dualité de la sécurité  et la fonctionnalité. Par exemple, certains designers emploient dans leurs conceptions des produits qui possèdent des propriétés hygiéniques. Louise Dupont, associé de la firme de design et d’architecture Lemaymichaud dit  dans ce cadre « on va favoriser des matériaux faciles d’entretien, hyper hygiéniques, avec le défi de ne rien perdre en cachet[8]. ».

Les designers connaissent d’abord les bases de la création de beaux environnements dans un monde de « post-COVID ». Ils doivent automatiquement engendrer des espaces sains, adaptables et polyvalents. Selon les protocoles sanitaires pris par la plupart des pays, les designers conçoivent le mobilier interchangeable ou évolutif dans des espaces plus aérés avec des cloisons ouvertes. Selon l’architecte designer Louise Dupont « la versatilité des espaces séduit, pour des raisons sanitaires immédiates ou en prévision des besoins et activités à venir. Des systèmes de filtration d’air plus performants sont aussi pris en compte dans les constructions et rénovations en cours.[9] »

2.4 – La production

En parlant des productions des designers pour lutter contre la pandémie, on distingue une inspiration profonde des solutions applicables à la situation sanitaire assez délicate. On peut parler du « design militant[10] » dans ce contexte. Il ne s’agit pas seulement d’altruisme collectif, mais les designs sont motivés par la perspective d’utiliser leurs compétences pour résoudre les problèmes liés au Coronavirus. En outre, la pandémie a fait apparaitre de nouveaux besoins et les designers essaient d’y répondre en engendrant toute sortes de dispositifs, réclame Marie-Pierre Gendron[11], vice-présidente de l’Association des designers industriels du Québec. Bien que les statistiques sont presque manquantes ou floues, indiquant les chiffres de la productibilité des designers pendant cette pandémie, mais, le rôle stratégique des designers est évoqué d’une manière directe. L’impact de covid 19 sur les métiers du design  varie en fonction des exigences du protocole sanitaire. Ainsi, les designers vendent leurs produits en ligne via Amazon par exemple. Aussi, ils se tournent vers des productions adaptées au contexte sanitaire. La production à petite échelle ou en série locale avec les ressources disponibles, a comblé les demandes urgentes du marché sanitaire. Par exemple, on note la production de 1000 visières fabriquées par jour, réalisé par le Relab Fablab de Liège[12]. Ces visières comme les masques, servent à protéger les individus contre la transmission du coronavirus. Parmi les points négatifs qui ont touché ce secteur, on observe une baisse de commande de 80% chez les artistes italiens[13]. On voit aussi une baisse de 40% de la production de la mode et du design textile en Italie en raison du coronavirus[14].

Figure N°7 : les visières fabriquées par le Relab Fablab de Liège

Le transfert du concept Design vers l’ingénierie mécanique ou logicielle permet de finaliser le produit servant à prévenir ou à lutter contre le coronavirus. Cette collaboration  entre les différents opérateurs permet de rendre manufacturable le concept élaboré par le designer, de débrouiller les problèmes issus de la pandémie, de réduire les risques du coronavirus sur la santé et de diminuer le coût de la production.

  • L’implication et les efforts des designers dans la diminution de la propagation du coronavirus

La crise sanitaire qui frappe les acteurs économiques, les instances publiques et la sphère associative, impose aujourd’hui une nouvelle attitude chez les designers. Ces derniers semblent très touchés par cette pandémie et entament une révision de leurs approches conceptuelles surtout avec le design post – covid. Les designers  étudient les améliorations du bâtiment, les unités d’ionisation et les lampes de désinfection aux ultraviolets (UV). Ils tentent d’engendrer un protocole de nettoyage en rapport avec le protocole sanitaire.  Les conceptions de construction établies par les designers d’espace sont concentrées aujourd’hui, sur l’environnement et l’amélioration de la qualité de vie. Ils intègrent davantage des critères attachés à la santé communautaire. Dans ce contexte, plusieurs designers promouvaient la construction verte une fois la pandémie est finie. Les mesures de contrôle sanitaire et microbien seront prises dans les projets de certaines constructions dans le futur (hôpitaux, espaces publics…).

La technologie novatrice a sa place dans la construction durable post-pandémie des bâtiments.  Nous verrons plus dans le futur  des applications d’intégration UV et de meilleures solutions d’aération de l’air dans les espaces fermés contrastés avec la lumière naturelle. Cette dernière prouve son efficacité pour la lutte contre le coronavirus  « Le pouvoir désinfectant bien connu de la lumière naturelle, apportée si efficacement dans l’habitat par l’architecture moderne, pourrait être une arme de choix – et gratuite – dans la lutte contre certains pathogènes. Plusieurs initiatives de recherches actuelles [3, 4] portent sur les effets des ultraviolets de type UV-C sur le SARS-CoV-2.[15] ». Ainsi, les designers cherchent aujourd’hui d’autres outils et des technologies innovantes pour filtrer et purifier l’air intérieur afin de limiter la contamination par le coronavirus. Dans cette pandémie, les designers explorent leurs compétences essentielles pour collaborer numériquement à la production des dispositifs qui aident à lutter contre le coronavirus. Ils découvrent plus le travail en ligne et ajustent des stratégies adaptées à cette crise. Ils passent d’une conception orientée sur l’efficacité à une conception orientée sur la résilience et la flexibilité.

4-      Les Résultats de l’étude :

Notre étude a dévoilé ces résultats :

–         La transformation des métiers du design post – covid  suite aux effets de la crise sanitaire

–         L’apport reconnu du design sur la santé collective et individuelle

–         Le rôle stratégique des designers en collaboration avec les industriels et les ingénieurs à travers les projets variés pour limiter la propagation du coronavirus : les designers approuvent l’agilité, l’efficacité, la créativité face à la crise sanitaire

–         La nouvelle approche du design post – covid dans la conception des espaces intérieurs et les espaces publics : on parle d’une nouvelle esthétique architecturale (la construction verte, le bâtiment durable, l’aération…)

–         Le design post – covid permet de trouver les solutions envisagées face aux conséquences du coronavirus sur la vie individuelle et communautaire grâce au partage des expériences et à l’emploi de la technologie innovatrice

5-      Conclusion :

Afin de relever les défis posés par la situation sanitaire actuelle, les designers jouent un rôle primordial dans la conception de matériel d’urgence soit pour les hôpitaux et les lieux publics, soit pour les individus. Ainsi, le design post – covid devient un moteur de transmutation sociale. Le designer est un catalyseur qui va prendre en charge les problématiques causées par cette pandémie. En collaboration avec d’autres intervenants dans le secteur industriel, le designer établit sa vision prospective et centrée sur les besoins sanitaires des Etats. La situation de confinement liée à la pandémie de  Covid 19 va contribuer à redéfinir le design autrement.

La transformation de la vie socio-économique suite à la pandémie ne pourra avoir lieu sans avoir recours à la technologie numérique. C’est un moyen que les designers ont employé pour développer des innovations industrielles et organisationnelles pour lutter contre la fracture sanitaire et pour repositionner l’individu au centre d’intérêt des pouvoirs publics.  Le rôle du designer est capital dans le changement de sa société en conciliant l’universel avec l’individuel, tout en organisant son travail avec les différents secteurs (professionnels de santé, ingénieurs, industriels…). Ainsi, les designers, aujourd’hui doivent poursuivre leurs créations avec des méthodes agiles et durables, en référence à l’avenir.

Bibliographie :

Albena Yaneva, Architecture After COVID, Bloomsbury Academic, UK, 2022

Bill Burnett, Dave Evans, design de la vie : faire le point sur la vie et explorer les possibles, De Boeck supérieur s.a, Canada, année 2018

Bon KuEllen Lupton, Health Design Thinking, second edition: Creating Products and Services for Better Health, MIT Press, USA, 2022

Etienne Ngoie Mbayo, Géopolitique de la Covid-19: Crise sanitaire et lutte pour l’influence du monde, édition l’Harmattan, Paris, 2021

Isabelle Papieau, Les héritages des guerres à la Covid-19 : Des innovations nées de cataclysmes, édition l’Harmattan, Paris, 2021

Jeannick Tarrière, tous solitaires, tous solidaires, Après la crise du Covid 19, Craps, France, année 2020

Henri Samier, intuition, créativité, innovation, ISTE Editions, Londres, 2018

UNESCO, World Bank, villes, culture et créativité : valoriser la culture et la créativité pour un développement urbain durable et une croissance inclusive, Mike Fisher, Paris, 2021

Webographie :

https://www.pavillon-arsenal.com/fr/et-demain/11701-architecture-post-covid-vers-un-retour-aux-sources-du-modernisme.html

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1737763/design-esthetique-covid-19-pandemie-tendances

https://www.decathlon.fr/p/masque-de-snorkeling-en-surface-easybreath-500-oyster/_/R-p-148873

https://www.stylus.com/beijing-designers-propose-conceptual-designs-for-covid19

https://www.hrimag.com/A-quoi-ressemblera-le-design-post-COVID-19

https://www.klap.io/prototypage-rapide/

https://www.nouvelobs.com/design/20200404.OBS27051/comment-le-monde-du-design-combat-le-covid-19.html

Liste des figures :

Figure N°1 : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-en-italie-les-imprimantes-3d-sauvent-des-vies-6790213

Figure N°2 : https://www.18h39.fr/articles/covid-19-imprimez-en-3d-cette-poignee-pour-ouvrir-les-portes-avec-le-coude.html

Figure N°3 : https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Coronavirus-les-masques-de-plongee-Decathlon-au-service-des-hopitaux-1680523

Figure N°4 : https://www.ladn.eu/mondes-creatifs/a-quoi-ressemble-design-post-covid/

Figure N°5 : https://www.ladn.eu/mondes-creatifs/a-quoi-ressemble-design-post-covid/

Figure N°6 : https://dynamocollectivo.com/blogue/quest-ce-que-la-pensee-design-design-thinking/

Figure N°7 : https://lameuse.sudinfo.be/538732/article/2020-03-26/le-relab-fablab-de-liege-produit-des-visieres-pour-les-hopitaux

[1] https://www.agoria.be/fr/industrie-manufacturiere/innovation/materialise-une-vision-de-lavenir-grace-a-limpression-3d

[2] https://www.nouvelobs.com/design/20200404.OBS27051/comment-le-monde-du-design-combat-le-covid-19.html

[3] https://www.decathlon.fr/p/masque-de-snorkeling-en-surface-easybreath-500-oyster/_/R-p-148873

[4] https://www.stylus.com/beijing-designers-propose-conceptual-designs-for-covid19

[5] Bill Burnett, Dave Evans, design de la vie : faire le point sur la vie et explorer les possibles, De Boeck supérieur s.a, année 2018, page 15

[6] Jeannick Tarrière, tous solitaires, tous solidaires, Après la crise du Covid 19, Craps, année 2020, page 280

[7] https://www.klap.io/prototypage-rapide/

[8] https://www.hrimag.com/A-quoi-ressemblera-le-design-post-COVID-19

[9] https://www.hrimag.com/A-quoi-ressemblera-le-design-post-COVID-19

[10] https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2019/03/20/pesce-le-precheur_5438806_4497319.html

[11] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1737763/design-esthetique-covid-19-pandemie-tendances

[12]https://walloniedesign.be/dossiers/regards-et-actions-des-designers-face-a-la-crise-sanitaire/?print=pdf#:~:text=Les%20designers%20peuvent%20avoir%20un,plus%20humaine%2C%20durable%20et%20r%C3%A9siliente.

[13]  UNESCO, World Bank, villes, culture et créativité : valoriser la culture et la créativité pour un développement urbain durable et une croissance inclusive, Mike Fisher année 2021, Page 81

[14] Ibid, page 81

[15] https://www.pavillon-arsenal.com/fr/et-demain/11701-architecture-post-covid-vers-un-retour-aux-sources-du-modernisme.html

5/5 - (1 صوت واحد)

المركز الديمقراطى العربى

المركز الديمقراطي العربي مؤسسة مستقلة تعمل فى اطار البحث العلمى والتحليلى فى القضايا الاستراتيجية والسياسية والاقتصادية، ويهدف بشكل اساسى الى دراسة القضايا العربية وانماط التفاعل بين الدول العربية حكومات وشعوبا ومنظمات غير حكومية.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

زر الذهاب إلى الأعلى